Actualités & Agenda

Re-Nez-Sens : reconquête du goût et de l’odorat

Dossier paru dans le Paysan du Midi

Le 8 septembre, l’École des vins du Languedoc accueillait l’équipe clinique du Professeur Cartron, Estelle Guerdoux, de l’Institut du cancer de Montpellier (ICM), et le collectif Ensangble, pour une session test de rééducation sensorielle, dans le cadre d’une étude visant à rééduquer le goût et l’odorat de patients greffés atteints d’hémopathies malignes.

Que peut-il bien y avoir de commun entre l’École des vins du Languedoc, le CHU de Montpellier, l’Institut du cancer de Montpellier (ICM) et un collectif d’associations de patients atteints d’hémopathies ?

Le goût.

"L’École des vins, c’est aussi une école du goût. Au travers des formations et des dégustations des vins du Languedoc que nous faisons tout au long de l’année, c’est le goût de nos terroirs que nous voulons faire découvrir. Si notre coeur de métier est le vin, le goût nous intéresse tout autant. Donc, accompagner des personnes qui souffrent de troubles olfactifs et gustatifs à la suite de chimiothérapies fait partie intégrante de notre vocation", commente Jean-Philippe Granier, directeur technique du syndicat AOP Languedoc.

Aussi l’École des vins n’a-t-elle pas hésité quand le collectif Ensangble (Fédération des associations de patients atteints d’hémopathies en Languedoc-Roussillon) lui a proposé de mettre en place des ateliers sensoriels pour des malades ayant eu des cancers des voies aéro-digestives, et dont le goût et l’odorat ont été altérés, voire ont disparu.