Découvrez

L’appellation

LES DIFFÉRENTS RÔLES DU SYNDICAT AOC LANGUEDOC : 

  • L'application des cahiers des charges
  • La protection et la défense du nom Languedoc 
  • La promotion des vins AOC Languedoc 

L’appellation Languedoc a été reconnue par décret le 30 avril 2007 *. Issue de l’élargissement de l’appellation Coteaux du Languedoc, l’AOC Languedoc s’étend de la frontière espagnole jusqu’aux portes de Nîmes et couvre le vignoble de toutes les aires d’appellations contrôlées du Languedoc.

* Décret publié au JO du 3 mai 2007.

  • L’AOC Languedoc

    Pourquoi l’AOC Languedoc a-t-elle été créée ?

    Cette appellation est un enjeu majeur de la dynamisation de la filière. Elle doit apporter une meilleure cohérence et une meilleure lisibilité de l’offre au consommateur. Elle doit également permettre à un négociant languedocien qui veut produire un vin d’appellation Languedoc de l’assembler en toute liberté avec des vins d’appellations qui composent l’aire de l’AOC Languedoc. Enfin, cette appellation joue un rôle incontournable dans l’organisation des appellations et des autres productions viticoles du Languedoc.

    Quelles sont ses ambitions ?

    Sur le plan économique, son dessein est d’être la première AOC d’un des plus grands vignobles du monde, qui s’étend de la frontière espagnole jusqu’aux portes de Nîmes. Véritable poumon économique de la production d’AOC du Languedoc-Roussillon, elle offre aux entreprises viticoles un dynamisme commercial.

    Quant aux objectifs commerciaux, il s’agit, à moyen terme, de répondre à une évolution incontournable des marchés de cœur de gamme et de marques, qui représentent 90 % de la commercialisation mondiale du vin.

    Du point de vue du marketing, cette AOC veut constituer à moyen terme une référence, tant en termes de notoriété que de qualité. 

  • Historique du Syndicat

    • En 1945 apparaissent les Vins De Qualité Supérieure sous l’impulsion de Philippe Lamour et de Jules Milhau.
       
    • De 1945 à 1960, de nombreux VDQS seront reconnus : les 12 terroirs actuels ainsi que Faugères et Saint-Chinian. Parallèlement, la Clairette du Languedoc, l'une des plus anciennes AOC de la région est classée en AOC en 1948.
       
    • En 1960 Jules Milhau, Gilbert Senès et Philippe Lamour essaient de fédérer l'ensemble des VDQS de la région sous l'appellation Coteaux du Languedoc, mais seul le groupe actuel des Coteaux du Languedoc (12 terroirs, Faugères et Saint-Chinian) accepte de se fédérer.


    Le décret Coteaux du Languedoc parait le 16 décembre 1960 (49 communes). Depuis, des extensions d'aire ont eu lieu dans plusieurs communes limitrophes.

    Pendant plusieurs années, le travail a consisté à faire progresser les conditions de production de chacun pour les rendre conformes au futur décret d'Appellation Contrôlée de façon à ce que, au moment de l'accession en AOC, il n'y ait pas de rupture dans le groupe. Une première réorganisation de l'ensemble eut lieu avec la parution d’un arrêté en juin 1980 harmonisant les conditions des VDQS de base avec celles des Coteaux du Languedoc.

    • En 1982, Faugères et Saint-Chinian accèdent à l'AOC, puis le 24 décembre 1985les Coteaux du Languedoc.
       
    • En 1985, (24 décembre 1985), l’appellation Coteaux du Languedoc est reconnue en AOC.
       
    • En 1988, la possibilité de produire des vins blancs est reconnue sur l'ensemble de l’appellation (elle était réservée auparavant à La Clape et Picpoul de Pinet).
       
    • En 2007, l’appellation Languedoc est reconnue par décret le 30 avril 2007 *. Elle est issue de l’élargissement de l’appellation Coteaux du Languedoc. Dorénavant, l’AOC Languedoc s’étend de la frontière espagnole jusqu’aux portes de Nîmes et couvre le vignoble de toutes les aires d’appellations contrôlées du Languedoc.
       
    • En 2011, l’aire de l’AOC Languedoc s’agrandit de 40 communes.

     
    * Décret publié au JO du 3 mai 2007.

  • La hiérarchisation en marche

    Vers une organisation de type pyramidale

    La reconnaissance de l’appellation Languedoc oblige les 36 AOC et dénominations du Languedoc-Roussillon à se repositionner par rapport à cette appellation de référence. L’ensemble du travail de hiérarchisation n’étant pas encore achevé aujourd’hui, le positionnement de ces 36 AOC et dénominations s’organise vers un schéma pyramidal, sachant que certaines ont fait à ce jour un travail plus avancé que d’autre dans la mise en évidence de leur spécificité , de leur notoriété et dans la reconnaissance de conditions de production restrictives.

    Concrètement cette présentation aide à construire de la notoriété et à proposer une offre lisible dans une conjoncture économique difficile ou la concurrence internationale s’intensifie.

    Les appellations et dénominations à l’intérieur de l’aire de l’AOC Languedoc

    Collioure, Côtes du Roussillon Villages, Latour de France, Caramany, Lesquerde, Tautavel, Côtes du Roussillon, Les Aspres, Maury, Fitou, Corbières, Corbières-Boutenac, Cabardès, Limoux rouge, Minervois, Minervois-La Livinière, Saint-Chinian, Saint-Chinian Berlou, Saint-Chinian Roquebrun, Faugères, Clairette du Languedoc, AOC Languedoc-la Clape, AOC Languedoc-Pézenas, AOC Languedoc-Picpoul de Pinet, AOC Languedoc-Grés de Montpellier, AOC Languedoc-Terrasses du Larzac, AOC Languedoc-Pic Saint Loup, AOC Languedoc-Sommières, AOC Languedoc-Quatourze, AOC Languedoc-Cabrières, AOC Languedoc-Saint-Saturnin, AOC Languedoc-Montpeyroux, AOC Languedoc-Saint-Georges-d’Orques, AOC Languedoc-La Méjanelle, AOC Languedoc-Saint-Drézéry, AOC Languedoc-Saint-Christol.